Création IVCDCI

Mise à jour le 26 juillet 2021

Le Parlement Européen a donné son feu vert le mois dernier à la création de l’instrument de voisinage, de coopération au développement et de coopération internationale – (IVCDCI), confirmant l’accord conclu avec le Conseil Européen en décembre dernier. Cet instrument soutiendra l’action extérieure de l’UE grâce à un budget global de 79,5 milliards d’euros en prix courants pour la période 2021-2027 dans les pays du voisinage de l’UE, l’Afrique, l’Asie, les Amériques, le Pacifique et les Caraïbes. Ainsi, c’est la première fois qu’un unique instrument rassemble la majorité des différents flux de financements de la coopération extérieure ainsi que leurs missions (y compris ceux de L’EFSD+ -The European Fund for Sustainable Development)

L’IVCDI englobera différents sujets qu’il sera chargé de promouvoir et d’en faciliter le développement tel que le développement durable, les droits de l’homme, la démocratie et la société civile. Par ailleurs des financements serviront également à faire face aux défis mondiaux tels que la migration, la paix et la stabilité ainsi que la coopération avec des partenaires stratégiques et la promotion des initiatives de l’UE en matière de politique étrangère.

Dans le détail, la priorité semble être donnée au volet climatique qui recevra 45% des fonds puis à l’inclusion sociale et au développement humain (20% des dépenses) et la question migratoire (10% des dépenses). Au niveau géographique au moins 19,32 milliards d’euros iront au pays voisins de l’UE, tandis que 29,18 milliards d’euros sont destinés à l’Afrique subsaharienne, 8,48 milliards d’euros pour l’Asie et le Pacifique et 3,39 milliards d’euros pour les Amériques et les Caraïbes.

Ce nouveau cadre d’investissement fonctionnera de la même manière que l’EFSD actuel. C’est-à-dire que les institutions financières européennes et internationales agréées présenteront des demandes de programmes à la Commission, requérant une garantie financière pour leurs demandes de prêts et pour les fonds propres qui seront engagés, afin qu’elles puissent financer des projets qui, autrement, seraient trop risqués pour elles. La Commission choisira ceux qui offrent le meilleur impact en termes de développement et contribuent le plus aux objectifs politiques de l’UE.

A lire aussi

21 février 2024 Actualité du réseau

Madiou Simpara, Président de la CCI du Mali rencontre le Ministre de l’industrie et du commerce Moussa Alassane Diallo

20 février 2024 Actualité Monde

L’Afrique domine le classement des vingt pays à la croissance économique la plus forte au monde en 2024

Coopération économique : le Président de la CCI-BF reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur