FEC : Session d’échange avec le Programme Alimentaire Mondial et le Gouvernement autour de la problématique de l’insécurité alimentaire en RDC

Mise à jour le 29 octobre 2021

Fédération des entreprises du Congo : Session d’échange avec le Programme Alimentaire Mondial et le Gouvernement autour de la problématique de l’insécurité alimentaire en RDC


La Fédération des Entreprises du Congo  (FEC) a organisé, le jeudi 21 octobre à Kinshasa, une session d’échange avec le PAM (Programme Alimentaire Mondial) et le Gouvernement autour de la problématique de l’insécurité alimentaire en République démocratique du Congo. Le PAM a été représenté par son Représentant résident en RDC, Mr Peter Musoko, et par son Altesse la Princesse de Jordanie Sarah ZEID, Conseillère spéciale du PAM.

Ont pris part à cette session, le ministre des Finances, le Vice Ministre du Plan, les ambassadeurs accrédités à Kinshasa, le président du Conseil économique et social, monsieur Jean-Pierre Kiwakana ainsi que les opérateurs économiques. 

« Quel appui le PAM peut-il apporter au secteur privé dans la chaîne de valeur du système alimentaire ? », telle est la principale thématique qui a fait l’objet des échanges et discussions.

Intervenant le premier, le Représentant résident du PAM en RDC s’est inquiété du fait que 27 millions des Congolais,  soit le quart de la population de la RDC,  fait face à l’insécurité alimentaire. Cette situation, a-t-il dit, est inquiétante du fait qu’avec autant des populations confrontées à l’insécurité alimentaire, il est difficile de projeter le développement du capital humain qui est le socle de tout développement. 

Dans sa démarche,  le PAM veut que les opérateurs économiques membres de la FEC et le Gouvernement collaborent pour parvenir à renverser cette tendance d’insécurité alimentaire en RDC. Il a notamment appelé les opérateurs économiques membres de la FEC à investir dans l’agriculture du futur respectant la santé humaine et l’environnement.

Dans son intervention,  le Président National de la FEC, Monsieur Albert Yuma,  a souligné le fait que cette initiative du PAM vise à trouver les voies et moyens pouvant permettre à ce qu’une partie de 1,5 milliard de dollars dépensé chaque année par cette agence des Nations Unies pour importer des produits alimentaires soient captés par les producteurs nationaux en RDC. En clair, il s’agit d’encourager les opérateurs économiques d’investir notamment dans l’agro-alimentaire de manière à commencer à produire localement les produits alimentaires importés.

De son côté,  son Altesse la Princesse de Jordanie,  Sarah ZEID, a exprimé toute sa satisfaction des échanges avec les opérateurs économiques de la FEC et les membres du Gouvernement de la RDC sur cette problématique de l’insécurité alimentaire. Elle a soutenu qu’il y a beaucoup d’opportunités à collaborer avec les producteurs nationaux et le Gouvernement pour inverser cette tendance d’insécurité alimentaire en RDC.

Le Ministre des Finances, SEM Nicolas Kazadi,  s’est engagé,  au nom du Gouvernement,  à soutenir cette initiative. Dans cette optique,  l’Etat congolais devra faire sa part notamment pour lever certains obstacles qui freinent le développement de l’agriculture en RDC en ce qui concerne notamment le déficit des infrastructures et autres pesanteurs d’ordre fiscal.


A lire aussi

21 février 2024 Actualité du réseau

Madiou Simpara, Président de la CCI du Mali rencontre le Ministre de l’industrie et du commerce Moussa Alassane Diallo

20 février 2024 Actualité Monde

L’Afrique domine le classement des vingt pays à la croissance économique la plus forte au monde en 2024

Coopération économique : le Président de la CCI-BF reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur