Elections consulaires : la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin va louer une plateforme électronique

Mise à jour le 21 octobre 2019

Elections consulaires : la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin va louer une plateforme électronique


La Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB) entend procéder à la location d’une plateforme de vote électronique pour la gestion des prochaines elections consulaires. Un dossier de demande de cotation y relatif vient d’être lancé par l’institution consulaire.

Avis aux entreprises du secteur du numérique au Bénin. Le vote électronique sera une réalité lors des prochaines élections consulaires. A cet effet, la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin (CCIB) vient de lancer une demande de cotation pour la location d’une plateforme de vote electronique pour la gestion des elections consulaires au profit de la CCIB. Ceci, à travers le dossier N°003/CCIB/PRMP/SP/ALC/19 du 19 Aout 2019.

Ainsi, l’institution consulaire, sur financement de son budget des fonds, sollicite des offres sous plis fermés de la part de candidats éligibles et répondant aux qualifications requises pour la location d’une telle plateforme. Le gouvernement béninois, à travers la CCIB est donc à la recherche d’une plateforme de vote électronique qui, dans le cadre des élections, devra permettre aux électeurs d’émettre leur vote facilement et en toute sécurité, de n’importe où et sur n’importe quel appareil connecté à Internet.

Selon la description du projet, ladite plateforme doit accès au vote à tous les électeurs enregistrés y compris les électeurs situés à distance et handicapés, tout en assurant la confidentialité, le secret du vote et l’intégrité des résultats, en réduisant les coûts impliqués dans la conduite d’une élection.

Cette démarche vise à rester en phase avec l’évolution de la technologie tout en tenant compte des facteurs temps et coût dans la mise en œuvre d’une telle activité. Dans cette logique, il est donc recherché un outil qui permettra de concillier efficacité et efficicience afin d’atteindre les objectifs du Programme d’action du gouvernement (PAG).

Ainsi, la plateforme recherchée doit pouvoir décrire et schématisé le diagramme de tout le processus de vote en ligne. Cete outil doit offrir une solution complète de bout en bout pour des processus électoraux. A en croire la description du projet, la plateforme électronique doit être un moyen efficient et sécurisé pour augmenter la participation des membres grâce à une administration et un support simplifiés, un vote accessible sur plusieurs appareils et une sécurité et une transparence maximale sans aucune formation préalable.

Aussi, la plateforme devra fournir à la CCIB une interface dédiée ainsiqu’un code secret qui permettrait au représentant désigné par CCI de lancer de manière autonome, après la cloture du vote, le processus de déchiffrement et dans la foulée, l’affihage des résultats des différents scrutins. Cette possibilité augmentera la sécurité et la confidentialité des résultats en conditionnant l’accès aux résulatst avec une clé secrète que seule l’autorité électorale possèdera.

L’une des caractéristiques principales de la plateforme est que le logiciel doit être délivrer en tenat compte des normes d’accessibilité et des normes d’ergonomie existantes pour faciliter le processus de vote. La séquence de ce processus est très intuitive et permettra aux utilisateurs de voter sans préalable.

Le nombre de navigateurs et de systèmes d’exploitation compatibles avec la plateforme de vote est élevé et inclut les dernières versions des navigateurs les plus courants sur le marché. D’autres canaux de vote simultanés doivent pouvoir supporter ; comme le vote par correspondance, garantissant dans les cas de figure qu’un seul vote par électeur sera comptabilisé.

La plateforme électronique envisagée doit couvrir les besoins de la CCIB dont entre autres, couvrir le vote électronique pour l’élection de 69 postes d’élus consulaires au niveau national et au niveau régional ; organiser des élections pour une durée d’un jour, probablement courant le mois d’octobre 2019 ; couvrir un maximum de 10 000 électeurs inscrits.

Le vote électronique est un système de vote dématérialisé, à comptage automatisé, notamment des scrutins, à l’aide de systèmes informatiques. Une plateforme de vote électronique sécurisée, qui simplifie les élections. Et c’est dans cette démarche que s’inscrit la CCIB.

Par Joel YANCLO


A lire aussi

21 février 2024 Actualité du réseau

Madiou Simpara, Président de la CCI du Mali rencontre le Ministre de l’industrie et du commerce Moussa Alassane Diallo

20 février 2024 Actualité Monde

L’Afrique domine le classement des vingt pays à la croissance économique la plus forte au monde en 2024

Coopération économique : le Président de la CCI-BF reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur