Lauréats du Concours Photos Cpccaf et livre anniversaire Cpccaf

Mise à jour le 10 janvier 2024

Lauréats du concours photos Cpccaf : avec le soutien financier de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (CPCCAF) a organisé dans le cadre de son cinquantenaire (1973 – 2023), du 24/04/23 au 20/10/23 un concours-photo « un regard photographique sur l’Afrique de demain : les jeunes et l’entrepreneuriat »

Les lauréats du concours « un regard photographique sur l’Afrique de demain : les jeunes et l’entrepreneuriat » (inclus la présentation du livre anniversaire des 50 ans CPCCAF)

Présentation du concours

Ce concours :

  • a ciblé les jeunes de moins de 35 ans
  • a porté sur les 26 pays africains (avec également Haïti) membres du réseau CPCCAF et impliquant 75 des chambres consulaires de son réseau
  • avait pour objet de faire valoir la vision prospective des jeunes sur le développement économique africain

Pourquoi avions-nous souhaité les impliquer ?

Pour créer une occasion d’échanger et de réfléchir sur ce que pouvait représenter l’entrepreneuriat pour cette jeunesse : action, audace, indépendance, aventure collective, innovation, expérimentation, progrès, meilleures conditions de vie, sortie de l’informel, confiance dans l’avenir…

et pour susciter l’envie d’entreprendre

Objectifs

  • Développer un point de vue prospectif sur le développement africain porté par les jeunes du continent, les entreprises et les territoires
  • Imaginer l’entrepreneuriat de demain
  • Mettre en lumière le rôle de l’entrepreneuriat dans les transformations sociales

Lauréats du concours

1er prix : Scène de vie à Madagascar

  • Ramasivola Dina Sarobidy Madagascar, 2023

Dina Sarobidy Yvon Ramasivola est un entrepreneur malgache de 29 ans. Il fait de la photographie depuis 2014. Il s’est spécialisé dans la photo de sport, animalière et évènementiel.

Réseaux sociaux :

Contact :

2ème prix : La Sueur de l’Homme

  • Mirna Kintambo République Démocratique du Congo 2023

Artiste spécialisé en photo reportage et photo documentaire.

Réseaux sociaux

Contact :

3ème prix : Jeunesse entreprenante, canal de développement de l’Afrique
  • Kouassi David Elisée Yao Côte d’Ivoire, 2023

Etudiant en Droit et âgé de 26 ans, YAO Kouassi David Elisée est un grand passionné d’art visuel. Il a commencé la photographie avec son téléphone mobile.

Après l’obtention de son baccalauréat en 2019, il commence à pratiquer sa passion à l’église avec l’aide d’un appareil photo semi-professionnel que l’institution religieuse lui a accordée. Son engagement et sa détermination à évoluer dans ce domaine lui ont permis d’acquérir plusieurs connaissances en techniques de base sur la photographie avec l’aide de tutoriels sur internet. Les prises de vue de ce jeune photographe autodidacte, traduisent la simplicité, l’originalité et la beauté. Un style particulier qui aborde plusieurs thématiques notamment celle de :

« la violence basée sur le genre », « le regard par la Caméra », « la Culture forêt », « l’Afrique de demain : les jeunes et l’entrepreneuriat » « Les femmes et les nouvelles Technologies de l’information et de la communication (NTIC) » etc.

Il a été retenu pour la première fois comme lauréat d’un concours photographique pour développer son ambition d’exposer son travail photographique en 2021 lors du concours photographique initié par le PNUD Côte d’Ivoire. Il fut parmi les 16 lauréats retenue sur le territoire Ivoirien dans le cadre de la campagne de sensibilisation sur les violences basées sur le genre.  Il reçoit un certificat de participation des mains de la représentante de l’Union Africaine en Côte d’Ivoire son Excellence Mme Joséphine Charlotte MAYUMA KALA et vois pour la première fois ses œuvres exposés à la rotonde des Arts au plateau (Côte d’Ivoire).

En 2023, c’est cette fois ci avec la délégation de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire qu’il est pour une seconde fois lauréat d’un concours photographique. Il obtient le 3ème prix de la catégorie Reflex un IPad pro lors du concours Photographique initié par la délégation de l’Union européenne en Côte d’Ivoire dans le cadre de la campagne de sensibilisations « culture forêt ». Il reçoit un certificat de participation des mains de l’ambassadrice de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire son Excellence Madame Francesca Di Mauro et bénéficie d’une exposition de ses œuvres au musée des civilisation au plateau (Côte d’Ivoire).

YAO David Elisée a pour leitmotive : La victoire continue !  Car il entend aller plus loin dans cette Discipline.

Réseaux sociaux

Contact :

Nos coups de coeur

Nous savons tous aujourd’hui qu’il convient de bien prendre en compte les nécessités économiques et sociales de l’émergence africaine, en particulier la jeunesse du continent, qui demande avec insistance qu’un nouveau regard soit porté sur l’Afrique et son avenir.

Christophe Eken

Un regard photographique

Découvrir le monde fascinant de la photographie : une forme d’expression captivante qui a le pouvoir de figer des moments éphémères dans le temps.

L’expression artistique à travers la photographie

  • La photographie est un moyen d’expression artistique qui transcende les barrières linguistiques. Chaque image raconte une histoire et permet à l’artiste de transmettre ses émotions, ses idées et sa vision du monde d’une manière visuelle captivante.
  • La photographie encourage l’exploration de la créativité. Les artistes peuvent expérimenter avec diverses techniques, perspectives et sujets pour créer des images uniques qui captivent l’œil et stimulent l’imagination.
  • La photographie permet aux artistes d’exprimer leur vision personnelle du monde qui les entoure. Chaque cliché est une représentation de la réalité selon le point de vue unique de l’artiste, permettant ainsi une transmission subjective et émotionnelle de l’expérience vécue

L’impact de la photographie sur la société

  • Capturer des moments historiques et des événements marquants aide à préserver la mémoire collective de l’humanité et permet aux générations futures de mieux comprendre et apprendre du passé.
  • La photographie a le pouvoir d’attirer l’attention sur des problèmes sociaux, politiques et environnementaux, d’inspirer le changement et d’inciter à l’action. Elle peut être un moyen puissant de sensibilisation et de mobilisation.
  • Les photographies artistiques stimulent l’imagination, font réfléchir et inspirent les spectateurs à voir le monde sous un nouvel angle. Elles élargissent notre perception et nourrissent notre créativité.

La photographie est un langage artistique

  • Elle permet à chacun de s’exprimer, de capturer des moments uniques et de partager une vision personnelle du monde.

La photographie a un impact

  • Elle peut informer, inspirer et provoquer le changement, faisant de la photographie un moyen puissant de communication

La Photographie comme Moyen de Capturer l’Entrepreneuriat Africain

Utiliser la photographie pour témoigner de l’entrepreneuriat africain c’est : 

  • Capturer des moments décisifs
  • Faire un pont entre l’histoire et l’avenir
  • Mettre en valeur des personnages
  • Rendre visible l’invisible
  • Créer une connexion émotionnelle
  • Exprimer des émotions

La photographie peut capturer la diversité des entrepreneurs africains, leurs défis, leurs succès et leur impact sur la société. Les photographies peuvent également sensibiliser le monde aux opportunités et aux perspectives économiques du continent.

  • L’entrepreneuriat africain est une source d’inspiration et de transformation.
  • Utiliser cette vision pour soutenir ces entrepreneurs et raconter leurs histoires de succès.

Focus sur l’entrepreneuriat africain

L’Importance de l’Entrepreneuriat Africain

  • L’entrepreneuriat est une voie importante pour la création d’emplois en Afrique. Les petites entreprises représentent jusqu’à 80% des emplois dans certaines régions.
  • Des entrepreneurs africains ont développé des solutions uniques pour résoudre des problèmes locaux, comme le financement des petites entreprises et l’accès à l’énergie.
  • Des entrepreneurs africains, en particulier les femmes, peuvent obtenir une indépendance financière et sociale grâce aux opportunités de création d’entreprise.

Les Opportunités pour les Entrepreneurs Africains

  • Le continent a une immense surface cultivable, ainsi que des opportunités en matière de transformation et d’exportation de produits.
  • L’Afrique possède une richesse culturelle et naturelle incroyable, qui peut être exploitée par une industrie touristique durable.
  • Le continent connaît une croissance rapide de la technologie et développent des solutions innovantes pour répondre aux défis locaux.

Les Défis Rencontrés par les Entrepreneurs Africains

  • L’accès au financement limite la croissance des entreprises et leur capacité à innover.
  • Les infrastructures inadéquates entravent la logistique, la distribution et l’accès aux marchés.
  • La complexité des réglementations peut entraver la création et le développement des entreprises.

L’entrepreneuriat africain peut avoir un impact significatif sur le développement économique du continent. Les petites entreprises créent des emplois et fournissent des biens et services, contribuant ainsi à la croissance économique. L’entrepreneuriat peut renforcer les infrastructures et les chaînes d’approvisionnement locales et encourager les investissements étrangers.

Livre anniversaire des 50 ans CPCCAF : Avec le soutien financier de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), la Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (CPCCAF) a organisé dans le cadre de son cinquantenaire (1973 – 2023), du 24/04/23 au 20/10/23 un appel a contribution à destination des membres CPCCAF de la zone Afrique(26 pays africains – avec également Haïti – et impliquant 75 des chambres consulaires de son réseau) dans le cadre de la réalisation du livre anniversaire CPCCAF. 

Présentation du livre anniversaire des 50 ans Cpccaf

Le projet avait pour objet principal de :

  • Mettre en lumière les bâtiments des chambres consulaires.
  • Valoriser les chambres consulaires africaines avec un regard neuf sur leur rôle pour la résilience et la créativité nécessaires pour le développement économique.
  • Inventorier le patrimoine culturel (et parfois historique) lié aux bâtiments des chambres consulaires (et organisations intermédiaires) africaines, membres du réseau CPCCAF.

Galerie photos des bâtiments des chambres consulaires (+ de 1000 photos répertoriées)

Découvrez l’Histoire et l’Architecture des Bâtiments des Chambres Consulaires Africaines

Histoire des bâtiments des chambres consulaires africaines

  • Origine des Chambres Consulaires en Afrique : Les chambres consulaires ont été introduites en Afrique au 19ème siècle. 
  • Exemples Remarquables de Bâtiments Historiques : Les bâtiments historiques des chambres consulaires en Afrique sont des exemples magnifiques d’architecture qui reflète le style de l’époque. 
  • Évolution des Chambres Consulaires : Au fil du temps, les chambres consulaires ont considérablement évolué en s’adaptant aux nouveaux défis économiques et politiques. Cependant, les bâtiments eux-mêmes continuent de témoigner de l’époque de leur construction et de leur importance historique.

Architecture des bâtiments des chambres consulaires africaines

Impacts et rôle des bâtiments des chambres consulaires africaines

Commerce et Culture

  • Les bâtiments des chambres consulaires en Afrique jouent un rôle important en promouvant le commerce et la culture. Ils servent également de plateforme pour les événements et les réunions.

Patrimoine Culturel

  • Les bâtiments historiques des chambres consulaires en Afrique sont aujourd’hui des témoins importants de l’histoire et de la culture africaine. Ils ont une place importante dans le patrimoine culturel du continent.

Diplomatie et représentation

  • Les bâtiments des chambres consulaires sont également des lieux importants pour la diplomatie et la représentation des intérêts nationaux. Ils assurent également la visibilité du continent sur la scène internationale.

Les bâtiments des chambres consulaires sont des témoins importants de l’histoire, de l’architecture et de la diplomatie africaines. Malgré leurs défis actuels, ces structures continuent de jouer un rôle essentiel en promouvant le commerce, la culture et la représentation des intérêts du continent.

Focus sur les chambres consulaires africaines

Les chambres consulaires africaines jouent un rôle essentiel dans le développement économique du continent. Découvrez comment leur résilience et leur créativité peuvent façonner l’avenir de l’Afrique.

Qu’est-ce qu’une chambre consulaire ?

  • Les chambres consulaires sont des organismes représentatifs des secteurs économiques.
  • Elles fournissent des services et des conseils aux entreprises, favorisant ainsi leur développement et leur croissance.
  • Elles agissent comme des interlocuteurs privilégiés entre les entreprises et les autorités gouvernementales.

L’évolution des chambres consulaires africaines

  • Les chambres consulaires africaines sont devenues des acteurs clés dans la promotion de l’entrepreneuriat et de l’innovation en Afrique.
  • Elles se sont adaptées aux évolutions technologiques et ont mis en place des programmes de formation pour soutenir les entreprises dans leur transition vers le numérique.
  • Les chambres consulaires africaines ont favorisé la connectivité économique en établissant des partenariats avec des organisations internationales et des chambres consulaires étrangères.

La résilience et la créativité comme moteurs du développement économique

  • Les chambres consulaires africaines ont fait preuve de résilience en trouvant des solutions innovantes pour faire face aux défis économiques et sociaux.
  • Elles ont encouragé l’esprit d’entreprise et favorisé l’innovation comme moyen de stimuler la croissance économique durable en Afrique.
  • Les chambres consulaires africaines ont créé des réseaux de collaboration et d’échange de bonnes pratiques, renforçant ainsi l’écosystème entrepreneurial du continent.

Opportunités d’avenir

  • Les chambres consulaires africaines ont un rôle essentiel à jouer dans le développement économique durable de l’Afrique

Partenariats clés

  • La collaboration entre les chambres consulaires africaines et les autres acteurs économiques est essentielle pour créer un environnement propice aux affaires..

La Cpccaf illustrée

La Conférence permanente des chambres consulaires et organisations intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf) a 50 ans. Créée le 11 mai 1973, à Dakar, par les Présidents Léopold Sédar Senghor (Sénégal), Félix Houphouët-Boigny (Côte d’Ivoire) et Georges Pompidou (France), elle a dignement commémoré cet important événement lors de sa 47ème Assemblée générale, organisée en mai 2023, le jour même de son anniversaire, à Cotonou, à l’invitation du Président de la Chambre de commerce et d’industrie du Bénin.

Malgré les difficultés causées par la crise mondiale du Covid19 et les problèmes sécuritaires qui ont émergé et se poursuivent encore aujourd’hui au Sahel, notre organisation cinquantenaire reste toujours vivace, réunissant très régulièrement les nombreux membres de son vaste et unique réseau international de coopération africaine et francophone, avec tous les partenaires et amis du développement, bailleurs internationaux et grandes agences de coopération, à qui la Cpccaf ne manque jamais de rappeler le rôle premier du secteur privé comme moteur de la croissance économique en Afrique.

Dans une logique de co-construction pour une croissance partagée, les actions, projets et programmes que la Cpccaf met en place entre les chambres consulaires et organisations intermédiaires de son réseau, avec l’appui des partenaires techniques et financiers internationaux et locaux, permettent ainsi de développer des coopérations gagnantes-gagnantes, qui tendent à renforcer les courants d’échanges entre les entreprises des différentes communautés d’affaires de l’espace économique francophone.

Fondé sur l’activité productive des entreprises et des chambres consulaires et organisations intermédiaires qui les accompagnent, le secteur privé est indéniablement, en effet, le mieux à même de répondre aux enjeux multiples d’un monde devenu plus compliqué et instable, qu’il s’agisse de questions démographiques, du numérique ou du climat. Sur le modèle du Compagnonnage Cpccaf et dans le prolongement notamment du programme européen Archipelago, la Cpccaf s’attache donc à développer de nouveaux projets de coopération économique, propices tant aux populations qu’aux territoires et aux entreprises, qui passent par le renforcement des chambres et structures intermédiaires de son réseau international francophone.

Grâce au développement par ses membres d’une offre de nouveaux services qualifiés, la Cpccaf contribue aussi grandement à la croissance du courant d’affaires entre entreprises, qu’elles soient africaines, européennes et plus largement francophones. Elle participe par ailleurs activement à l’élaboration et la mise en œuvre de nouvelles actions pertinentes, pour faire efficacement face aux nombreux défis auxquels les entreprises et les structures qui les accompagnent sont aujourd’hui confrontées. A cet égard, nous savons tous aujourd’hui qu’il convient de bien prendre en compte les nécessités économiques et sociales de l’émergence africaine, en particulier la jeunesse du continent, qui demande avec insistance qu’un nouveau regard soit porté sur l’Afrique et son avenir.

C’est pourquoi, dans le cadre de son cinquantième anniversaire, la Cpccaf a voulu organiser un Concours-photo dédié aux jeunes africains, qui s’intègre dans cet ouvrage commémoratif, qui pourra servir de base utile à une future commémoration du premier centenaire de la Cpccaf, en mai 2073.

Parallèlement à ce Concours – photo 2023 s’adressant aux jeunes africains de moins de 35 ans, la Cpccaf s’est attachée à inventorier le patrimoine culturel (et le plus souvent historique) des bâtiments des chambres consulaires africaines.

 


A lire aussi

21 février 2024 Actualité du réseau

Madiou Simpara, Président de la CCI du Mali rencontre le Ministre de l’industrie et du commerce Moussa Alassane Diallo

20 février 2024 Actualité Monde

L’Afrique domine le classement des vingt pays à la croissance économique la plus forte au monde en 2024

Coopération économique : le Président de la CCI-BF reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur