PAPSS : fenêtre d’opportunité pour améliorer la compétitivité commerciale des petites entreprises à travers l’Afrique

Mise à jour le 2 février 2022

PAPSS : fenêtre d’opportunité pour améliorer la compétitivité

commerciale des petites entreprises à travers l’Afrique


L’ITC soutient le nouveau Système panafricain de paiement et de règlement PAPSS 


Source d’origine : https://www.intracen.org/News/Window-of-opportunity-to-improve-small-business-trade-competitiveness-across-Africa/

Les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) des pays à revenu faible et intermédiaire souffrent de coûts d’importation et d’exportation élevés et de retards de transaction incertains causés par des relations limitées avec les banques correspondantes, la disponibilité de devises étrangères et la capacité ferroviaire de transaction transfrontalière.

Jusqu’à présent, les paiements et les documents devaient passer de la banque d’un acheteur par au moins deux « banques correspondantes » intermédiaires « en devises négociées » pour parvenir à la banque d’un autre fournisseur. Les vérifications de transactions qui prennent des minutes ou des heures entre des économies fortes et entièrement automatisées peuvent prendre plusieurs jours et coûter à une entreprise dans un pays à revenu faible ou intermédiaire plus de 10 % de la valeur d’une transaction. Les banques centrales de ces pays immobilisent des millions dans de précieuses réserves de devises internationales pour régler de grandes et de petites transactions commerciales.

Avec le lancement du Système panafricain de paiement et de règlement (PAPSS) le 13 janvier, l’Afrique montre au monde en développement et aux économies émergentes comment ces défis liés aux transactions internationales peuvent être relevés avec une solution moderne commercialement viable.

Le Centre du commerce international est fier de soutenir le lancement commercial du PAPSS, qui jouera un rôle important dans l’accélération du commerce interafricain, l’amélioration de la compétitivité des petites entreprises et la réalisation des objectifs de la Zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA).

Grâce aux paiements instantanés via la plateforme PAPSS, les participants n’ont plus besoin de convertir les devises locales en devises échangées. Les banques centrales peuvent s’engager dans des règlements au jour le jour réduisant les avoirs en devises internationales. Les contrôles de conformité, juridiques et sanctions sont effectués instantanément par le système. Le PAPSS a le potentiel de réduire les temps de transaction à quelques secondes, supprimant ainsi un énorme obstacle à la croissance du commerce électronique intra-africain, des services et des produits.

Mike Ogbalu III, PDG de PAPSS, a déclaré : « Le lancement commercial marque une étape importante dans la connexion transparente des marchés africains. Cela donnera un nouvel élan aux entreprises pour qu’elles évoluent plus facilement à travers l’Afrique et devrait permettre au continent d’économiser plus de 5 milliards de dollars en coûts de transaction chaque année.

Pamela Coke-Hamilton, directrice exécutive du Centre du commerce international, a ajouté : « En ces temps incertains, les pays africains disposent désormais d’un outil commercialement viable qui peut surmonter un obstacle critique pour les MPME au commerce compétitif. L’ITC prépare les entreprises à bénéficier du PAPSS, créant de nouvelles opportunités de croissance dans le commerce électronique transfrontalier et le commerce durable.

De plus amples informations sur le PAPSS sont disponibles sur : https://papss.com .

A lire aussi

21 février 2024 Actualité du réseau

Madiou Simpara, Président de la CCI du Mali rencontre le Ministre de l’industrie et du commerce Moussa Alassane Diallo

20 février 2024 Actualité Monde

L’Afrique domine le classement des vingt pays à la croissance économique la plus forte au monde en 2024

Coopération économique : le Président de la CCI-BF reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur