L’AFD soutient un réseau de 12 villes africaines en transition numérique

Mise à jour le 5 mars 2020

L’AFD soutient un réseau de 12 villes africaines en transition numérique

(source : https://www.afd.fr/fr/actualites/aston-transition-numerique-villes-africaines)

L’Agence française de développement (AFD) soutient la création d’un réseau de 12 villes africaines autour de leur transition numérique. Objectif pour ces municipalités : développer collectivement leurs compétences en matière d’outils et de services numériques pour devenir des « smart cities » durables et inclusives.

Parce qu’il est créateur de valeurs et d’emplois, parce qu’il permet de concevoir de nouveaux outils au service du développement durable, le numérique constitue l’une des six transitions que l’AFD s’est engagée à accompagner, en particulier en Afrique. Dans ce contexte, le groupe soutient depuis octobre 2019 la création du réseau African Smart Towns Network (ASToN). Cette initiative réunit 12 villes africaines autour d’un même but : créer des smart cities qui, via un usage intelligent des nouvelles technologies sur leurs territoires, proposent des outils et services adaptés au contexte local et aux besoins de leurs habitants.

Reprendre les rênes de la transition numérique grâce à ses pairs

Les villes participantes, sélectionnées après un appel à candidatures, sont les suivantes : Alger (Algérie), Bamako (Mali), Benguérir (Maroc), Bizerte (Tunisie), Kampala (Ouganda), Kigali (Rwanda), Kumasi (Ghana), Lagos (Nigéria), Maputo-Matola (Mozambique), Niamey (Niger), Nouakchott (Mauritanie) et Sèmè-Kpodji (Bénin). Chacune s’est fixé un défi numérique sur un thème donné :

map

Le réseau ASToN va accompagner les municipalités de deux manières. Une partie du financement de l’AFD, qui s’élève au total à 2,995 millions d’euros pour deux ans et demi, sera directement gérée par les villes qui pourront s’entourer d’experts internationaux pour les accompagner dans les différentes phases du projet : diagnostic de maturité numérique, organisation de groupes locaux réunissant les parties prenantes du territoire (entreprises, associations, etc.), élaboration du plan d’action de transition numérique, puis expérimentation d’un prototype. 

A lire aussi

21 février 2024 Actualité du réseau

Madiou Simpara, Président de la CCI du Mali rencontre le Ministre de l’industrie et du commerce Moussa Alassane Diallo

20 février 2024 Actualité Monde

L’Afrique domine le classement des vingt pays à la croissance économique la plus forte au monde en 2024

Coopération économique : le Président de la CCI-BF reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur