La lettre d’information de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones – 8 octobre 2020 –

Mise à jour le 8 octobre 2020

La lettre d’information de la Conférence Permanente des Chambres Consulaires Africaines et Francophones

– 8 octobre 2020 –


Informations du réseau CPCCAF


28 septembre 2020 : Audition du Président de la CPCCAF, Mounir Mouakhar, par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) : élaboration de la nouvelle stratégie économique de la Francophonie.
 
Le Président de la CPCCAF, Mounir Mouakhar, est intervenu pour faire part des actions et projets de coopération économique des consulaires africains et francophones que la Conférence rassemble et anime au travers de son réseau international.


18 septembre 2020 : Colloque de la CPCCAF avec l’Assemblée nationale sur les priorités de la relance économique africaine : le rôle des chambres consulaires.
 
Les actions des chambres du réseau CPCCAF ont ainsi été présentées, en même temps que leur modèle d’intervention en mode « compagnonnage ». 
 

Concours Franco-Fil avec la Société d’encouragement de l’industrie nationale (SEIN)
  
Le Concours lancé en mai 2020 par la CPCCAF et la SEIN se poursuit. La première phase de pré-sélection des dossiers des candidats s’est achevée le 7 septembre 2020.
 
On compte ainsi :
 
  • Pour le prix Agroéconomie : 7 dossiers pré-sélectionnés
  • Pour le prix Transition Énergétique : 6 dossiers pré-sélectionnés
  • Pour le prix Pionniers : 35 dossiers pré-sélectionnés
Pour voir les dossiers : https://www.youtube.com/results?search_query=franco-fil

Les dossiers ont tous été examinés par les jurys constitués de membres de la CPCCAF et de la SEIN.

 
Un jury final SEIN-CPCCAF se réunira bientôt pour décider des lauréats qui participeront à la remise de prix qui sera organisée à la SEIN en décembre 2020. 
 

Partenariat Europe – Afrique

Une septième édition du Forum des affaires UE-Afrique (EABF) : transformer les défis d’aujourd’hui en opportunités était prévue les 26-27 octobre 2020. Initiative de l’Union européenne, l’Union africaine et des organisations d’entreprises (dont EBCAM et EUROCHAMBRES, CEA-PME), ce 7e Forum des affaires UE-Afrique devait réunir des participants de haut niveau issus des secteurs privé et public pour évoquer des problématiques communes aux deux continents.

Cependant, au regard de l’aggravation de la situation sanitaire, en particulier en Europe, il a été décidé de reporter ce 7ème EABF à 2021, comme d’autres événements initialement prévus en 2020 (Sommet de la Francophonie -OIF ; Sommet Afrique-France – MEAE).


Pour autant, les projets de coopération mis en œuvre avec le soutien de l’Union européenne se poursuivent, comme le programme européen ARCHIPELAGO (2019-2022) porté par la CPCCAF avec ses partenaires sequa et Eurochambres.
 

Aussi, dans la dynamique du programme européen ARCHIPELAGO de nouveaux projets de coopération entre l’Afrique et l’Europe devraient voir le jour, sur la base notamment du nouvel outil de financement qui a été constitué par la Commission européenne pour la période 2021 – 2027 : le NDICI – Neighbourhood Development and international Coopération Instrument.

On signalera à ce propos d’autres initiatives européennes et africaines qui peuvent impliquer des partenaires de la CPCCAF, comme la PACCI (Pan african chamber of commerce and industry) avec Mittelstand BVMW pour une plateforme de mise en relation entre entrepreneurs africains et européens.

Dans cet ordre d’idée, BPI France a organisé le 1er octobre 2020 un BIG événement mettant le cap sur l’export et valorisant la relation avec l’Afrique

Egalement : 

L’Afrique et les organisations multilatérales

La crise du COVID19 et les économies africaines


Afrique et COVID19


Impacts à court terme de la crise Covid-19 sur l’industrie manufacturière en Afrique (source blog secteur privé & développement)
 
Les premiers rapport et données portant sur les impacts de la crise de la Covid-19 entre mars et juin 2020 montrent une relative résilience des pays africains face à la crise sanitaire, en comparaison avec d’autres pays émergents comme le Brésil. Si la crise économique touche globalement l’ensemble des secteurs (hormis celui de la santé), le secteur manufacturier semble comparativement afficher une relative résilience, voire une reprise dans certains pays à fin juin 2020, sur la base de l’indice PMI. 
 

Préparer les chaînes logistiques en vue des futurs vaccins et traitements contre le coronavirus (source blog Banque Mondiale) 
 
D’après les propos de Tom Woods : « Alors que les institutions de développement et de financement de la santé ont déjà fort à faire pour sensibiliser le public et l’amener à accepter des remèdes susceptibles de mettre fin à la pandémie, la prolifération de versions contrefaites sur les marchés du monde entier leur rendrait la tâche encore plus difficile. Le possible détournement de ces produits très convoités au détriment de bénéficiaires prioritaires ou défavorisés serait également tragique. Les vaccins et produits thérapeutiques contre le coronavirus pourraient être l’occasion d’intensifier les efforts en matière de traçabilité des médicaments, mais pour cela les chaînes d’approvisionnement doivent s’améliorer rapidement ».


Pays africains et COVID19


La chaîne de valeur du secteur automobile au Maroc, en perspective pos crise Covid-19 (source IMIS)
 
Certains secteurs industriels, comme l’Automobile, sont fortement mondialisés. Sous les effets de la pandémie du coronavirus, ces secteurs connaissent une refonte de leurs chaînes de valeur. La nécessité de raccourcir les circuits d’approvisionnement se présente comme une condition pour sécuriser les approvisionnements des grands constructeurs mondiaux. 

Crise du coronavirus  au Bénin : un décaissement rapide peut sauver des vies et assurer l’avenir (source blog Banque Mondiale) 
 
D’après les propos d’Atou Seck : « pour faire face à l’urgence et limiter ainsi la propagation d’une éventuelle épidémie au Bénin, il fallait agir vite. Pour la Banque Mondiale il s’agissait avant tout d’aider immédiatement le gouvernement à mobiliser les ressources techniques et financières pour financer le plan national de préparation et de riposte».

70 millions de dollars pour redresser l’économie togolaise face au coronavirus (source blog Banque Mondiale) 
Ce financement vient en appui à la stratégie anti-COVID-19 mise en place par le gouvernement togolais et centrée sur trois volets : sauver les vies avec l’exécution du plan de riposte sanitaire ; préserver les moyens de subsistance des ménages en stabilisant l’activité économique à un niveau acceptable ; et relancer l’économie à travers des mesures en faveur des entreprises et un soutien à l’agriculture. 

Actions / Initiatives / Webinaires 

évenements des partenaires de la CPCCAF

Actions/initiatives


Concours international « ma minute francophone » – jusqu’au 31 octobre 2020
 
Une initiative du Réseau International des Maisons des Francophonies (RIMF), organisée conjointement par le Centre de la francophonie des Amériques et la Maison des francophonies de Berlin.
 
Objectifs du concours : 
  • Valoriser la diversité
  • Donner une voix à tous les francophones et francophiles, même ceux vivant à l’extérieur des pays membres de l’OIF
  • Mettre en lumière les personnes qui la composent et la rendent vivante
  • Mettre de l’avant la créativité et l’inventivité des francophones et francophiles du monde
 
Pour cela, quoi de mieux pour célébrer toute sa richesse et sa diversité que de recevoir des vidéos qui témoigneront de votre réalité francophone ou francophile.

Tech Hubs in Africa: Supporting Start-Ups (deuxième édition) (International Trade Centre) 
 
Les pôles technologiques africains jouent un rôle important dans la création d’écosystèmes entrepreneuriaux naissants et dans l’aide aux start-ups, mais ils ont du mal à générer des revenus et à devenir financièrement viables.

Le rapport, basé sur des entretiens avec des dizaines de hubs à travers l’Afrique, examine ce que font les hubs, comment ils ont un impact et ce qu’ils peuvent faire pour devenir viables. L’apprentissage des meilleures pratiques sur les opérations des hubs et les modèles commerciaux devrait aider les fondateurs à réfléchir différemment sur la manière d’atteindre la stabilité financière.

Ce rapport se veut également une boîte à outils permettant aux gouvernements et aux bailleurs de fonds d’investir avec succès dans l’infrastructure de soutien à l’entrepreneuriat technologique. 



Webinaires / événements


12 octobre au 14 octobre 2020, en ligne. 6ème édition du rassemblement annuel d’AfriLabs dont le thème principal sera la résilience : «Construire une Afrique innovante et résiliente».

L’impact de la pandémie de COVID-19 a affecté tous les secteurs de l’économie du continent et nous devons regarder à l’intérieur et collaborer pour construire une résistance qui se dirige vers une prévision économique morose pour donner naissance à une économie innovante florissante en Afrique. Il est donc parfait que la résilience soit le thème central de la conférence de cette année alors que nous nous réunissons pour discuter de « Construire une Afrique innovante et résiliente ».

Aujourd’hui plus que jamais, la construction d’une Afrique résiliente et innovante grâce à une approche intégrée par des Africains engagés qui parlent d’une seule voix sur l’innovation ciblée sur l’actualisation des ODD et de l’Agenda 2063 de l’Afrique est primordiale.

13 octobre 2020 à 18h30 (heure de Paris)  Les enjeux de la francophonie – avec Leila Slimani (Représentante personnelle pour la Francophonie de M. le président de la République) qui traitera du renouveau de la Francophonie, enjeu international culturel et économique. 
 
Cette rencontre est organisée à l’initiative de la Délégation aux affaires francophones du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, de la Section Rhône-Alpes de Sciences Po Alumni, de Lyon international, de l’Institut international pour la Francophonie de Lyon 3 et de la Maison de la Francophonie de Lyon. 

15 octobre 2020 à 18h30
CCI Côtes d’Armor à Saint-Brieuc (France)
 
Entre jeux de pouvoir et attaques opportunistes croissantes (notamment depuis la Covid-19), la cybersécurité représente aujourd’hui un enjeu stratégique dont de nombreux pays doivent se saisir. Elle fait d’ailleurs l’objet de réglementations et autres conventions dont la Convention dite de Malabo sur la cybersécurité dans les pays de l’Union Africaine.
 
Qu’en est-il des pays africains ? Où en sont-ils ?
Comment préparer sereinement vos voyages d’affaires sans vous exposer ?
 
Les experts d’ACCEIS, entreprise rennaise spécialisée en cybersécurité, feront un tour d’horizon des menaces liées à la cybersécurité et vous dresseront un panorama de la situation en Afrique.

15 octobre 2020 à 10h30 (Heure de Paris)
Tunisie : Points sur la situation. Quelles perspectives ?

Dans un contexte politique compliqué, la Tunisie bénéficie de la confiance des bailleurs de fonds et l’Union Européenne reste, de surcroît, un partenaire privilégié.

La France est quant à elle le premier investisseur dans ce pays où des réformes structurelles sont engagées. Et avec la nomination de nouveaux ambassadeurs de Tunisie en France et de France en Tunisie, nos pays réaffirment leur volonté de consolider et de renforcer leurs relations.
Que faut-il attendre de ces changements ?
Vont-ils permettent d’offrir de nouvelles opportunités d’affaires et d’investissement ?

FERDI a organisé plusieurs webinaires sur la  » Confiance numérique et fourniture de services de base en Afrique « 

Sur la base d’un état des lieux des initiatives numériques en Afrique et des premiers travaux de la « Chaire confiance numérique », ces webinaires ont permis de discuter des enjeux du numérique pour l’émergence de l’Afrique, en particulier de l’Afrique de l’Ouest, et de l’importance pour ce défi de la confiance numérique. L’accent a été mis sur le rôle du numérique dans l’accès à l’information et la réduction des coûts de transactions, avec pour objectifs de développer les capacités de production et d’améliorer l’accès aux services de base. Une attention plus particulière a été portée aux services de bases, notamment la santé, par temps ordinaire et en période de crise, et l’éducation, mais d’autres thématiques seront également discutées comme l’inclusion financière, l’entreprenariat ou encore la création d’emploi.

 

Autres initiatives / événements liés à l’Afrique



Pistes de réflexion pour de nouveaux projets CPCCAF

  • La Banque mondiale fixe des objectifs ambitieux pour une croissance économique verte et résiliente en Afrique  (source Banque Mondiale)
 
La Banque mondiale publie son Nouveau Business plan pour le climat en Afrique, qui définit un schéma directeur pour aider les économies d’Afrique subsaharienne à mettre en œuvre des solutions à faible intensité de carbone et résilientes aux aléas climatiques.



  • Business Plan pour le climat en Afrique (source banque Mondiale) 

Le plan pour le climat  vise un schéma directeur pour une action audacieuse et transformationnelle face à l’aggravation des impacts climatiques et à assurer la croissance économique et à réduire la pauvreté.

  
Ce plan sera mis en œuvre sur 6 ans. Définit sur 5 actions stratégiques (sécurité alimentaire, stabilité environnementale, énergie propre, villes vertes résilientes, chocs climatiques) et 2 domaines d’action particuliers (politiques macroéconomiques tenant compte du climat, infrastructures vertes et résilientes), il permettra de relever les principaux défis de développement auxquels est confronté la région Afrique


En savoir plus

  • Vidéo de présentation du numéro 34 de la revue SP&D : Le secteur industriel à l’heure du développement durable: quels enjeux ?

En savoir plus

  • Réduction des pertes et du gaspillage alimentaires : un scénario gagnant pour la sécurité alimentaire et l’environnement (source Banque Mondiale)
 
Selon un nouveau rapport de la Banque mondiale, les investissements destinés à réduire les pertes et le gaspillage alimentaires pourraient changer la donne face à deux grands enjeux de notre époque : la sécurité alimentaire et la durabilité environnementale. Mais le résultat n’est pas garanti et les gouvernements ont besoin de solutions parfaitement ciblées


Autres informations / Article

  • L’agent consulaire : un consultant, un formateur ou un coach ? (Alain DUCASS, Consultant, formateur, coach et médiateur )
 
​Les chambres consulaires sont ainsi régulièrement sollicitées par les entreprises, les artisans, les agriculteurs pour leur expérience.



A lire aussi

21 février 2024 Actualité du réseau

Madiou Simpara, Président de la CCI du Mali rencontre le Ministre de l’industrie et du commerce Moussa Alassane Diallo

20 février 2024 Actualité Monde

L’Afrique domine le classement des vingt pays à la croissance économique la plus forte au monde en 2024

Coopération économique : le Président de la CCI-BF reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur