Etat du secteur de l’industrie au Burkina Faso (by CCI Burkina Faso)

Mise à jour le 8 février 2021

Présidée par le Ministre de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, la rencontre vise, en sus du bilan de la mise en œuvre des recommandations du symposium, à définir de nouvelles orientations pour le succès de l’industrialisation du Burkina Faso.

En rappel, 49 recommandations avaient été formulées en 2018 par les participants qui attendent au cours de la présente session d’en apprécier l’état de mise en œuvre.

Prenant la parole au nom du Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso (CCI-BF), Monsieur Laciné DIAWARA a reconnu et salué les efforts consentis par le Gouvernement en faveur du secteur de l’industrie. Il a énuméré quelques actions fortes réalisées à la suite du symposium. Il s’agit de :

  • l’adoption, en novembre 2018, du nouveau code des investissements qui a permis de dynamiser l’investissement avec une augmentation nette du nombre d’entreprises agréées bénéficiant de facilités fiscales et douanières pour l’installation d’unités industrielles ;
  • l’Initiative de Renforcement du Capital Productif des Petites et Moyennes Entreprises (IRCP-PME) que la CCI-BF a activement soutenu et qui a permis de doter plus d’une centaine de PME en équipements de productions ;
  • les actions de promotion, de certification et de labellisation de produits burkinabè ;
  • l’accompagnement des unités industrielles, la régulation des importations et les actions de lutte contre la fraude qui ont permis de juguler les méventes de plusieurs filières, notamment les huileries, la SN-SOSUCO, la SAP Olympique et la SN CITEC.

En soutien à ces réformes et actions fortes, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Burkina Faso a réalisé d’importants projets dont tels que :

  • le projet d’appui à la transformation industrielle et artisanale (PATIA) qui a permis d’accompagner les meilleures entreprises de transformation agro-alimentaire ;
  • la réalisation d’une étude relative aux « stratégies d’intégration des entreprises burkinabè dans les chaînes de valeur nationales, régionales et internationales » qui a permis de définir des actions prioritaires de promotion des chaines de valeurs prioritaires ;

Au titre des mesures de lutte contre la fraude et la concurrence déloyale, la CCI-BF a régulièrement apporté un appui aux structures en charge de la lutte notamment la brigade mobile de contrôle et de répression de la fraude qui bénéficie d’un soutien en véhicules pour 100 millions de FCFA.

En attendant les conclusions de la présente rencontre, les participants fondent un réel espoir pour la dynamisation du secteur industriel au Burkina Faso.

A lire aussi

21 février 2024 Actualité du réseau

Madiou Simpara, Président de la CCI du Mali rencontre le Ministre de l’industrie et du commerce Moussa Alassane Diallo

20 février 2024 Actualité Monde

L’Afrique domine le classement des vingt pays à la croissance économique la plus forte au monde en 2024

Coopération économique : le Président de la CCI-BF reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur