#Data4Covid19 le défi de l’Afrique (by AFD) – appel à candidature – date limite 5 février 2021

Mise à jour le 28 janvier 2021

#Data4Covid19 le défi de l’Afrique (by AFD)

  • Depuis le 15 décembre et jusqu’au 5 février 2021, l’Agence française de développement (AFD), en collaboration avec Expertise France et The GovLab, lance un défi aux chercheurs de tous horizons spécialisés dans la data. Objectif : concevoir des projets novateurs pour faciliter la production d’informations exploitables de manière collaborative afin de répondre aux défis liés à la pandémie du Covid-19 en Afrique.


Rendez-vous sur : https://datachallenge.africa/fr/index.html. Date limite de candidature le 5 février 2021


C’est un défi lancé à tous les chercheurs qui travaillent sur les données, à tous ceux qui pensent qu’un usage novateur de la data au service de la décision politique permettra de mieux comprendre et appréhender la problématique du Covid-19 en Afrique. Ce sujet est lié à l’initiative Covid-19 – Santé en commun lancée à l’été 2020 par la France via l’AFD pour soutenir les pays africains. 

Un sujet d’intérêt collectif, au-delà même de l’Afrique

« La pandémie de Covid-19 actuelle est une tragédie humaine qui touche les populations du monde entier. L’Afrique n’est pas le continent le mieux pourvu en termes de systèmes de santé et l’on craignait qu’elle ne soit submergée par l’escalade de cas, souligne Peter Addo, directeur de Datalab, spécialiste des données à l’AFD en charge de ce challenge. Ce qui n’a pas été le cas jusque-là en comparaison avec d’autres continents. »

Cependant, à l’échelle de l’Afrique, la barre des 50 000 décès des suites du Covid-19 a été dépassée et l’on peut craindre, en l’absence d’un modèle prédictif, que la pandémie continue à se propager. Avec des effets potentiellement négatifs pour des pays à la situation sanitaire et économique fragile. 
« Comprendre pourquoi et comment les Africains ont évité jusque-là un impact majeur est un sujet intéressant pour l’Afrique. Mais intéressant aussi pour l’Europe, poursuit Peter Addo. La compréhension des conditions qui ont conduit à la situation relativement modérée en Afrique peut aider les pays du Nord à comprendre pourquoi ils ont connu une situation différente. » A fortiori, cette connaissance réciproque peut contribuer à éviter une explosion de la pandémie en Afrique, dont les conséquences seraient dramatiques.

Où sont les données ? 

Les décideurs politiques ont besoin d’analyses détaillées et d’idées concrètes pour guider leurs décisions, soutenir des actions d’importance et contrôler leur impact. Où sont les vulnérabilités ? Quelles sont les conditions qui freinent l’épidémie ou l’accélèrent ? Quelles variables font une différence ? Comment et où déployer les bons moyens ? Mais pour répondre à ces interrogations, d’autres questions viennent en préalable : où sont les données ? Comment les exploiter, les agréger, les partager et les diffuser pour les rendre utiles dans le combat contre le virus ? Par quels moyens, selon quels modèles 

Au cœur de cette réflexion ressort un autre enjeu décisif : comment utiliser des données qui sont souvent disponibles dans le seul secteur privé ? La recherche académique, le secteur privé, les réseaux sociaux, la société dans toutes ses composantes doivent travailler ensemble. Il s’agit d’une occasion unique d’expérimenter de nouvelles collaborations avec le secteur privé pour le bien commun, afin de générer des renseignements exploitables en matière de santé publique, d’économie ou sur le plan sociopolitique. Dans tous ces domaines, des dispositifs innovants et des collaborations autour des données peuvent aider à mieux comprendre les tendances et la répartition géographique du Covid-19, ses causes et ses effets, et permettre de développer des capacités de prédiction, d’évaluer les risques, les besoins et les opportunités. 

Une opportunité inédite

L’appel est ainsi lancé auprès de tous les chercheurs qui nourrissent un intérêt pour la data et pour l’Afrique, à ceux qui ont des idées mais manquent de moyens, comme à ceux qui ont déjà avancé sur un projet mais manquent de ressources ou sont à la recherche de partenaires. C’est aussi un appel pour que les pays africains mettent leurs ressources en commun afin de répondre eux-mêmes aux défis qui s’imposent à eux. Le Data4Covid19 : le défi de l’Afrique offre une opportunité inédite de disposer de moyens pour développer des idées utiles pour lutter face au nouveau coronavirus et anticiper le risque d’une prochaine pandémie, en Afrique ou ailleurs.

A lire aussi

21 février 2024 Actualité du réseau

Madiou Simpara, Président de la CCI du Mali rencontre le Ministre de l’industrie et du commerce Moussa Alassane Diallo

20 février 2024 Actualité Monde

L’Afrique domine le classement des vingt pays à la croissance économique la plus forte au monde en 2024

Coopération économique : le Président de la CCI-BF reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur