Congo: Résultats du projet de compagnonnage consulaire (AFD-CPCCAF) avec la CCI Nantes Saint Nazaire et la CMA Vendée

Mise à jour le 15 janvier 2018

A la faveur du compagnonnage consulaire, plusieurs chantiers ont été engagés au sein de la chambre consulaire de Pointe-Noire. Le registre des services a vu se structurer une offre, l’acte le plus emblématique du changement d’état d’esprit en la matière.  Au départ, elle était constituée de 12 prestations : diagnostic flash, diagnostic approfondi, suivi comptable, réalisation des états financiers, montage des business plans, accès aux textes juridiques, statistiques du commerce international, abonnement au CIGOA, publication des annonces légales, délivrance des certificats d’origine, le Guide carré (répertoire des entreprises), les locations de salles,

A cette première vague se sont greffés trois autres produits notamment le Parcours de l’entrepreneur, le Primo-entrepreneur et le Petit-déjeuner consulaire. Ce portefeuille en évolution sera bientôt enrichi par la prestation Lisanga, la convention d’affaires internationale étrennée les 12, 13 et 14 juin 2017.

Un projet pilote plébiscité

Lancé le 7 mars dernier, le projet pilote, le Parcours de l’entrepreneur, a été bouclé le 29 septembre. 21 dirigeants d’entreprise sur les 33 formés ont été labellisés à l’issue d’une soirée précédée par la présentation des projets de développement des entreprises le 17 novembre 2017. La formation, qui a ciblé les principaux domaines du mangement, vise à lever les hypothèques bridant l’essor des entreprises : difficulté de formulation d’une vision ; gestion approximative des équipes ; pilotage à vue, sans cap prédéfini ni outils éprouvés ; dialogue de mauvaise qualité d’avec les institutions financières.  Plébiscité par ses bénéficiaires, le Parcours de l’entrepreneur a nettement valorisé la chambre consulaire de Pointe-Noire. Forte de ce satisfecit, cette dernière initie la quête de nouveaux partenaires capables de prendre en charge une partie de son coût. L’objectif étant d’élargir considérablement le cercle de bénéficiaires de ce dispositif.

Une communication en marche

La communication aura été le théâtre d’un relatif foisonnement d’initiatives en ligne avec la volonté de doper la notoriété de l’institution, de ses services et de sa fréquentation. Pour des besoins d’enrichissement de son contenu et de commodité visuelle, le site internet   a fait l’objet d’une profonde refonte. Une newsletter est diffusée à chaque événement majeur. Ensuite, un plan de réalisation d’outils de communication institutionnelle est en cours d’exécution : charte graphique, plaquette, flyers, kakemonos déjà concrétisés ; vidéo institutionnelle, opérationnalisation d’un partenariat avec une radio, acquisition de présentoirs etc

En plein tournant du numérique, la chambre consulaire de Pointe-Noire a investi les réseaux sociaux, Facebook et LinkedIn où ses contacts vont crescendo.    

 Sur la communication interne, une lettre intitulée Partage et un espace d’échange entre collaborateurs CCIAM Day ont été mis en place.

Des relations inter consulaires boostées

Par l’entremise de la CPCCAF, la CCIAM de Pointe-Noire a su tisser des liens avec des institutions sœurs.

Par ailleurs, grâce à son effet crédibilisant, le compagnonnage consulaire aura permis l’amélioration des   relations de la CCIAM avec certains bailleurs. En atteste, l’ouverture d’un dialogue avec l’Agence française de développement(AFD) pour imaginer la suite du projet pilote.   Attentive à la nouvelle trajectoire de la chambre consulaire de Pointe-Noire, l’Union européenne(UE) a chargé cette dernière de la composante Amélioration du climat des affaires du PRCCE II (Programme de renforcement des capacités commerciales et entrepreneuriales).

De nouveaux efforts pour consolider les acquis  

Aiguillonnée par ses résultats prometteurs, la CCIAM n’envisage guère dormir sur ses lauriers. Dans l’hypothèse -bienvenue- d’une nouvelle expérience de compagnonnage, elle parie sur une intensification des efforts sur tous les volets de ce processus.

Sur les plans du management et de la gouvernance, il s’agira de poursuivre la numérisation des activités de l’institution en renforçant les acquisitions en ce domaine.

Les priorités du volet appui se résument à la poursuite du parcours de l’entrepreneur, L’objectif est de former 25 entreprises par an soit 100 sur 4 ans. Autres priorités, la structuration de l’activité « conseil » avec la formalisation et accompagnement d’un pôle « conseil aux entreprises ». A cela il faut ajouter le positionnement de la CCIAM en animateur de réseaux de dirigeants et d’acteurs économiques : transférer le savoir-faire acquis par la CCI de Nantes St Nazaire sur l’animation de certains réseaux, PLATO, clubs, Club Stratégies Achat, Cluster …

Dans ce registre, le développement des partenariats techniques et commerciaux entre les entreprises de Pointe Noire et celles de Loire Atlantique figure dans l’escarcelle d’actions majeures.

Enfin, sur le volet formation, le pilotage et le déploiement du projet CEFA 2020, le développement du centre des ressources et l’animation des réseaux formation professionnelle feront l’objet d’une attention particulière.

A lire aussi

21 février 2024 Actualité du réseau

Madiou Simpara, Président de la CCI du Mali rencontre le Ministre de l’industrie et du commerce Moussa Alassane Diallo

20 février 2024 Actualité Monde

L’Afrique domine le classement des vingt pays à la croissance économique la plus forte au monde en 2024

Coopération économique : le Président de la CCI-BF reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur