ARCHIPELAGO – Une vingtaine de formateurs maliens outillés en entreprenariat

Mise à jour le 12 novembre 2021

ARCHIPELAGO – Une vingtaine de formateurs

maliens outillés en entreprenariat

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « ARCHIPELAGO Mali : le développement inclusif du secteur privé malien par la formation professionnelle, au bénéfice de la jeunesse malienne » (programme ARCHIPELAGO financé par le Fonds fiduciaire d’urgence de l’Union européenne pour l’Afrique, une vingtaine de participants représentant diverses structures du secteur privé évoluant dans le district de Bamako ont suivi une première séance de formation qui s’est tenue dans les locaux de la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) du 8 au 12 novembre 2021.


Pour rappel, le projet vise à déployer des formations courtes d’EFTP, répondant aux besoins des acteurs des filières viande/boucherie et mécanique/mécatronique, en valorisant l’entrepreneuriat local et permettre la portabilité de l’EFTP par les acteurs privés et ses représentations nationales. Il permettra, en outre, à de nombreux jeunes hommes et jeunes femmes maliens de pouvoir bénéficier de capacités en entreprenariat dans les mois à venir. Les localités concernées sont le district de Bamako, les régions de Kayes, Sikasso, Ségou et Koulikoro. Le projet est porté par trois chambres consulaires partenaires, à savoir la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Pays de la Loire (France), la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) et l’Assemblée Permanente des Chambres des Métiers du Mali (APCMM).


Pour rappel, le projet vise à déployer des formations courtes d’EFTP, répondant aux besoins des acteurs des filières viande/boucherie et mécanique/mécatronique, en valorisant l’entrepreneuriat local et permettre la portabilité de l’EFTP par les acteurs privés et ses représentations nationales. Il permettra, en outre, à de nombreux jeunes hommes et jeunes femmes maliens de pouvoir bénéficier de capacités en entreprenariat dans les mois à venir. Les localités concernées sont le district de Bamako, les régions de Kayes, Sikasso, Ségou et Koulikoro. Le projet est porté par trois chambres consulaires partenaires, à savoir la Chambre de Métiers et de l’Artisanat des Pays de la Loire (France), la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mali (CCIM) et l’Assemblée Permanente des Chambres des Métiers du Mali (APCMM).

Dans son mot d’ouverture des travaux le 8 novembre 2021, le Secrétaire général de la CCIM, Cheick Oumar Camara représentant le Président Youssouf Bathily, en présence de son adjoint, Mahamadou Sanogo et du coordinateur national du Projet ARCHIPELAGO Mali, Fily Mallé, n’a pas manqué de rappeler le contexte du projet. Initié par la CPCCAF, sequa et Eurochambres, le programme ARCHIPELGAGO (financé par l’Union européenne) vise le renforcement des capacités entrepreneuriales des jeunes et femmes entrepreneurs dirigeants de Micro et Petites et Moyennes Entreprises, dans les pays des régions du Sahel et Lac Tchad. Il tend ainsi à répondre aux difficultés engendrées sur le continent par l’exclusion économique et sociale, la marginalisation et les situations structurelles d’inégalité qui conduisent à la migration irrégulière.

D’une durée de 5 jours, les participants ont pu, ainsi, suivre une session de formation des formateurs en entrepreneuriat qui seront bientôt déployées à Bamako et dans les quatre régions cibles pour animer des sessions de formation en entreprenariat au profit des jeunes, des femmes et des migrants de retour. Ces formations auront également, pour objectif de mettre à la disposition du secteur privé national un vivier de formateurs en entreprenariat capables d’assurer les formations opérationnelles. En effet, l’éducation et la formation technique et professionnelle (EFTP) sont des conditions préalables à l’emploi, à la prospérité économique et à la génération de revenus permettant ainsi de répondre aux déficits de compétences en rétablissant un lien entre l’offre et la demande de main-d’œuvre.

Au-delà du renforcement des capacités attendu, la présente session de formation se veut aussi un cadre d’échanges d’expériences entre les participants sur les contenus et les outils pédagogiques des dispositifs de formation en entrepreneuriat au Mali.

Rappelons également que c’est le cabinet CREFOD (Centre d’Etudes et de Formation pour le Développement), dirigé par Abdramane Poudiougou, Maître formateur, qui a assuré cette session de formation des formateurs.

 Mamadou FOFANA, Directeur de la communication, CCI du Mali

mamadoufofana328@yahoo.fr


A lire aussi

21 février 2024 Actualité du réseau

Madiou Simpara, Président de la CCI du Mali rencontre le Ministre de l’industrie et du commerce Moussa Alassane Diallo

20 février 2024 Actualité Monde

L’Afrique domine le classement des vingt pays à la croissance économique la plus forte au monde en 2024

Coopération économique : le Président de la CCI-BF reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur