A Marseille, la CPCCAF est intervenue avec AFRICAlink (Laurent COLLIN) dans l’Atelier LEGAL TECH AFRICA organisé dans le cadre d’EMERGING VALLEY-Samir ABDELKRIM

Mise à jour le 20 novembre 2018

A Marseille, la CPCCAF est intervenue avec AFRICAlink (Laurent COLLIN) dans l’Atelier LEGAL TECH AFRICA organisé dans le cadre d’EMERGING VALLEY-Samir ABDELKRIM


A l’invitation d’EMERGING VALLEY (Samir ABDELKRIM), organisé à Marseille dans la mouvance DIGITAL AFRICA (AFD), la CPCCAF est intervenue aux côtés de son partenaire AFRICAlink (Laurent COLLIN) dans un Atelier consacré au développement des LEGALTECHS en Afrique. Parmi les panélistes de l’atelier, le Président de LEXBASE (Fabien WAECHTER) qui met en oeuvre notamment la numérisation du Droit OHADA (17 pays concernés en Afrique) pour faciliter l’accès des entreprises au Droit.

La CPCCAF a une indéniable connaissance de l’Afrique et de ses contraintes pour les entreprises que les chambres consulaires de son réseau accompagnent sur le terrain. Ainsi, s’agissant des délestages d’électricité et de l’Internet parfois absent, qui apportent un contrepoint sérieux à l’effervescence réelle des startups sur le continent africain… Mais la CPCCAF sait aussi le rôle du Droit et de la Technologie pour le développement et la compétitivité des entreprises africaines…

De fait, la CPCCAF n’est pas LEGAL, ni TECH (a fortiori, elle n’est pas une LegalTech), mais :

  •  En LEGAL :  elle promeut, en lien avec l’AFA (Association française d’Arbitrage) les solutions qui favorisent le règlement des litiges transfrontaliers par l’ARBITRAGE, avec des Centres d’arbitrage qui sont le plus souvent hébergés dans des CCI de son réseau ;
  •  En TECH : elle va bientôt lancer, en lien  notamment avec son partenaire AFRICAlink, une plateforme francophone des affaires (FRANCO-FIL), qui comportera également un accès aux textes juridiques.

Sinon, par rapport aux LegalTechs, l’Afrique dispose de certaines spécificités qui peuvent constituer autant d’avantages :

  • Accès à l’Internet par le mobile (smartphone) : développement d’interfaces juridiques en langage (juridique) clarifié et ayant recours aux SMS,
  • Multilinguisme : développement de moteurs de recherche intelligents (croisement de langues) permettant d’accéder aux textes juridiques malgré des orthographes différenciées 

A lire aussi

21 février 2024 Actualité du réseau

Madiou Simpara, Président de la CCI du Mali rencontre le Ministre de l’industrie et du commerce Moussa Alassane Diallo

20 février 2024 Actualité Monde

L’Afrique domine le classement des vingt pays à la croissance économique la plus forte au monde en 2024

Coopération économique : le Président de la CCI-BF reçu en audience par le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération Régionale et des Burkinabè de l’extérieur