Auto. script execution

14ème Session Ordinaire de la Conférence

des Chefs d’État de la CEMAC

Source : www.agencecamerounpresse.com 

Précédée par la 33ème session ordinaire du Conseil des ministres de l’Union Économique de l’Afrique Centrale (UEAC), tenue le 22 mars 2019 et de la réunion de concertation des ministres du Comité ministériel de l’Union monétaire de l’Afrique Centrale, tenue le 23 mars 2019, la rencontre des Chefs d’Etat et représentants des gouvernements était présidée par le Président Idriss Deby Itno.


De nombreuses allocutions ont émaillé ces assises, à l’instar de celle du président Denis Sassou Nguesso, en charge du Programme des Réformes Economiques et Financières de la Cemac (PREF-CEMAC), suivi du Premier ministre camerounais Joseph Dion Nguté représentant du Chef de l’Etat Camerounais. C’est lui qui a la conduite du processus de rationalisation des Communautés Economiques Régionales et, tous les deux ont présenté les rapports respectifs sur l’état d’avancement de ces Programmes.

Il en est ressorti la Conférence encourage tous les États ainsi que l’ensemble des Institutions économiques, monétaires et financières de la CEMAC, impliquées dans la mise du Programme, à poursuivre leurs efforts pour renforcer la viabilité des finances publiques de même que la couverture du FCFA, par la mise en œuvre accélérée des mesures prises en vue du rapatriement des recettes d’exportations.

Les participants à 14ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’État de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale ont en outre résolu de maintenir la solidarité entre les Etats, tout en accélérant l’aboutissement des négociations pour les programmes du Congo et de la Guinée Equatoriale. Ils ont réaffirmé leur engagement à soutenir ces deux pays dans la finalisation des discussions avec le Fmi.

Pour ce qui est de l’état d’avancement du processus de rationalisation des Communautés Economiques, la Conférence a félicité S.E Paul Biya, Président de la République du Cameroun, Président dédié à la Rationalisation des CERs pour les avancées significatives enregistrées dans ce processus de rationalisation des CERs en Afrique Centrale. 

D’autres questions ont meublé les discussions. Il s’est agi du rapatriement des recettes d’exportation des grandes entreprises. Et la Conférence a donné mission à la Commission de la CEMAC de défendre la position commune et solidaire des six Etats membres afin d’amener celles-ci à respecter strictement la réglementation des changes en vigueur.  A cet égard, les Chefs d’Etat et des Délégations ont donné des orientations précises pour la conduite de ladite mission»

Il s’est agi aussi des questions relatives à la Surveillance Multilatérale. Pour cette question précise,  la Conférence a pris acte des performances macroéconomiques des Etats membres ainsi que l’état de conformité en 2018 aux nouveaux critères de convergence de la Cemac, qui demeurent encore contrastés d’un Etat à un autre. Pour y mettre un terme, les personnes réunies à N’Djamena vont désormais disposer d’un appareillage fiable, qui va donner à temps, l’alerte en période de crises,

La Conférence a instruit le président de la Commission d’accélérer la mise en place dans les Etats membres des outils pour la redynamisation de l’exercice de la surveillance multilatérale, à savoir les Programmes Triennaux de Convergence, les stratégies d’apurement des arriérés de paiement crédibles et exhaustives, au plus tard le 31 décembre 2019, ainsi que l’opérationnalisation des Cellules Nationales de surveillance multilatérale, incluant la mise en place d’un système plus performant en matière de l’information statistique.

Evoquant la liquidation de la Compagnie Communautaire «Air-Cemac, et l’affectation du boni de cette liquidation, la Conférence d’une part, a adopté deux Actes Additionnels qui abrogent l’un la création de ladite compagnie et l’autre la fixation de son siège et, d’autre part, a décidé de rétrocéder les apports des Etats membres au Fonds de Développement de la Communauté (Foidec).

Quant à la finalisation des réformes institutionnelles de la Cemac, la Conférence a décidé de «l’élection des Députés au Parlement Communautaire de la Cemac au suffrage universel indirect et de l’autonomisation des Ecoles communautaires. Elle a invité, en conséquence, la Commission à lui présenter, à sa prochaine session, les modalités d’organisation de cette élection.

 Libre circulation

Par rapport à l’état de la mise en œuvre de la libre circulation des personnes en zone Cemac, la Conférence des Chefs d’Etat a adopté la Politique Commune d’Émigration, d’Immigration et de Protection des Frontières de la Cemac. A cet égard, elle a instruit le Président de la Commission de la Cemac, d’une part, d’accélérer l’application de l’Acte Additionnel portant suppression de visa pour tous les ressortissants de la Cemac circulant dans l’espace communautaire, et, d’autre part, de mener des actions vigoureuses pour la mise en œuvre de ladite Politique Commune..

 

Nicole Ricci Minyem, www.agencecamerounpresse.com



0
1 / 35

Aucun commentaire
chooser_blocks
Chargement...
Do4Change by Gabriel RABHI (c) 2015-2017