Auto. script execution

La contrefaçon en Afrique


Le 27 février dernier se tenait à la Maison de l’industrie un groupe de travail sur la contrefaçon en Afrique, organisé par Le Comité National Anti-Contrefaçon – CNAC. Animé conjointement par Denis BOHOUSSOU, Directeur de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle – OAPI et Larbi Benrazzouk, nouveau Directeur de l’Office Marocain de la Propriété Intellectuelle et Commerciale – OMPIC.

Ils ont tous deux présenté les programmes qu’ils mettent en œuvre pour lutter contre la contrefaçon.

Dans le respect des droits qui lui sont conférés par les pays qu’elle représente (http://www.oapi.int/index.php/fr/oapi/presentation/etats-membres), l’OAPI s’efforce d’améliorer la lutte contre la contrefaçon à travers une coopération renforcée, l’uniformisation des régimes de protection de la propriété intellectuelle au sein de ses Etats membres et la mise à disposition de services spécialisés dans la lutte pour la sauvegarde de la propriété industrielle. Elle est l’acteur incontournable de la protection de l’innovation en Afrique francophone.

L’approche marocaine se veut elle aussi multilatérale ; la base juridique qui protège la propriété intellectuelle au Maroc est issue d’un socle international et a été adaptée aux spécificités locales. Fort du patrimoine innovant du Maroc, l’OMPIC a établi une base de données commune grâce à laquelle elle met en œuvre son action de prévention ; notamment à travers le programme Salamatouna.

C’est à l’occasion de cette rencontre, qui a permis de nombreux échanges constructifs sur l’avenir de la propriété intellectuelle en Afrique, que la CPCCAF a fait part de ses programmes de formation en matière de lutte contre la contrefaçon, et dont le retour positif de l’OAPI et de l’OMPIC laisse présager un partenariat durable et productif avec notre réseau.

Lien



0
3 / 68

Aucun commentaire
chooser_blocks
Chargement...
Do4Change by Gabriel RABHI (c) 2015-2017